Passif et Récupération d’énergies, le mariage idéal ! | Amenago le RDV pour Construire Rénover Aménager & Décorer votre habitat
24 septembre 2018

Passif et Récupération d’énergies, le mariage idéal !

La récupération de chaleur passive s’invite dans de nombreux projets

 

Parce que le bâtiment passif a pour but d’offrir un espace de vie confortable tout en limitant l’impact sur son environnement, de nouvelles solutions permettent désormais de diviser par 2 la consommation d’énergie pour produire l’eau chaude sans toucher à votre confort.

 

Premier poste de consommation d’énergie : L’eau chaude sanitaire

Aujourd’hui, un bâtiment passif c’est une excellente étanchéité à l’air, un bâti et des fenêtres performants et une ventilation double flux afin de limiter les besoins de chauffage à 15kWh/m²/an. Une fois ces principes respectés, le poste eau chaude sanitaire devient le premier poste de consommation du bâtiment passif. Le besoin énergétique pour produire cette eau chaude sanitaire est environ deux fois supérieur au besoin de chauffage.

 

POSTE ECS.PNG

Première source d’économie d’énergie : l’eau chaude sanitaire !

Mais aujourd’hui encore, après quelques secondes sur notre corps, l’eau chaude est directement envoyée à la poubelle, pardon, à l’égout. Pour vous donner un ordre d’idée, chaque jour en France, 2 millions de mètres cube d’eau chaude sont consommés uniquement dans le logement, l’équivalent de 600 piscines olympiques. Quel gâchis ! Il semble donc raisonnable de vouloir récupérer cette énergie jusqu’ici perdue. Alors, un peu à l’image d’une ventilation double flux, certaines entreprises proposent désormais des récupérateurs de chaleur sur eaux usées, c’est notamment le cas d’Evolsys. Ces récupérateurs transmettent l’énergie contenue dans les eaux usées à l’eau froide entrant dans le bâtiment. Il fallait y penser, mais le principe est simple. En effet, différentes solutions existent et sont éprouvées depuis plusieurs années. L’une de ces solutions consiste à remplacer le tuyau d’évacuation standard par un tuyau d’évacuation avec échangeur en cuivre intégré.

 

ECHANGE THERMIQUE.PNG

Avec ce type de solutions, il est possible de récupérer 2/3 de l’énergie s’échappant de votre douche ! Cela signifie que l’eau froide entrant dans le bâtiment sera préchauffée jusque 30°C environ grâce aux eaux usées

 

image 3.png

Préserver la planète sans changer ses habitudes, c’est possible.

Les récupérateurs ne nécessitent pas de changement d’habitude pour un confort d’utilisation identique. Une fois le système installé, la seule différence se constatera sur la facture. En effet, chez Monsieur Toutlemonde, pour produire un litre d’eau mitigée à 38°C, il faut en théorie 0.5l d’eau froide et 0.5l d’eau chaude. Une fois la douche équipée d’un récupérateur de chaleur, seuls 0.25 litres d’eau chaude seront nécessaires. Sous cet angle, l’intérêt devient encore plus évident. Cela signifie des économies de 150 à 300€/an pour une famille de 4 personnes selon que votre chauffe-eau soit au gaz ou à l’électricité.

 

ECONOMIES.PNG

Simples à installer et peu invasifs

 

Les récupérateurs de chaleur sont des systèmes simples à installer et ne nécessitent pas une haute compétence en plomberie. Soit ils s’installent directement dans la douche soit en remplacement du tuyau d’évacuation. Donc ces systèmes ne prennent pas ou peu de place et ne demandent que qu’un entretien très limité.

 

Les concepteurs de maisons passives intègrent régulièrement ces systèmes de récupération d’énergie afin d’optimiser les projets. Toutefois, ce principe de récupération n’est pas réservé aux bâtiments passifs et de plus en plus de constructeurs plus traditionnels proposent ce type de solution que ce soit sur des projets neufs ou en rénovation. Gageons que ces produits simples et rapidement rentabilisés deviennent des standards de la construction afin de généraliser les économies d’énergies et de limiter notre impact environnemental.

 

 

Logo_Acteurs_du_Passif.jpg

Pour plus d'infos sur la maison passive > Cliquez ici 

 

Partager cette page
19 septembre 2018

ICE BOX CHALLENGE

Ice Box Challenge 3.jpg

Lire la suite

© 2017 tous droits réservés.   Mentions légales